A l'occasion du festival de Cannes, les médiathèques rendent hommage à Milos Forman décédé il y a un an.

 

MILOS FORMAN
LE REBELLE DU CINÉMA

MERCREDI 15 MAI

20H RENCONTRE CINÉMA

PALAIS DE LA MÉDIATHÈQUE

L’année dernière le réalisateur des mythiques Vol au-dessus d’un nid de coucou, Amadeus ou encore Larry Flint nous quittait à l’âge de 86 ans. Éric Mallet, votre spécialiste du cinéma, revient sur le parcours et la cinématographie de cet homme témoin des grands événements historiques du 20e siècle qui a su transcender ces expériences et sa rébellion contre les systèmes en chef d’œuvre du 7e art.

Milos Forman a eu une vie digne d’un roman historique. Durant la Seconde Guerre mondiale, il devient orphelin. Son père, qui faisait partie de la résistance tchèque contre les allemands, est arrêté et sa mère déportée à Auschwitz. Élevé par le reste de sa famille, il intègre l’école de cinéma à Prague. En 1968, Milos Forman a alors 36 ans, l’histoire le rattrape et le Printemps de Prague l’oblige à fuir. Les films qu’il réalise tels que Les amours d’une blonde, Au feu les pompiers ou encore L’as de pique, braquent sur lui la répression des autorités soviétiques. C’est dans le coffre d’une voiture, conduite par Claude Berri, qu’il quitte sa ville natale pour les États-Unis. Dès son arrivée à New York, s’il devient professeur de cinéma à l’université Columbia, il s’inscrit dans la contre-culture et fait partie du Nouvel Hollywood, qui s’inspire des influences du néoréalisme italien et de la modernité de la Nouvelle Vague française.

Vol au-dessus d’un nid de coucou (1975) fait de lui le cinéaste du renouveau cinématographique et il obtient l’Oscar du meilleur réalisateur. Dix ans plus tard, son Amadeus lui fait gagner encore une fois la prestigieuse statuette. Suivront ensuite Valmont (1989) une relecture du livre de Laclos, Les liaisons dangereuses, qui n’aura pas autant de succès dû à un mauvais timing. En effet l’adaptation de Stephen Frears, sorti neuf mois auparavant, avait connu un énorme succès autant public que critique. Mais Larry Flint (1996), son biopic sur le magnat de la presse érotique, lui fait retrouver le chemin du succès comme Man on the Moon (1999).

Il a été la victime et le spectateur des idéologies qui ont ravagé le monde, le nazisme, le communisme et le capitalisme. Son œuvre folle, rebelle, stylisée, incisive est rythmée par des personnage insoumis comme lui ! Mozart, McMurphy, Jack Nicholson dans Vol au-dessus d’un nid de coucou, ou encore Larry Flint, tous résistent à une forme d’oppression qui est le cœur de la créativité de Milos Forman.

 

Rencontre participative

Ados/adultes – Entrée libre

Détails des prochaines sessions

Aucune prochaine date