À la fois poète, romancier et essayiste, récompensé par l’Académie française et médaillé de la Légion d’honneur, Daniel Maximin voyage à travers l’écriture autant qu’il nous fait voyager.

Venez échanger avec cet auteur aux multiples facettes et plonger avec lui dans ses univers.

 

*DANIEL MAXIMIN FAIT ESCALE À PUTEAUX
VENDREDI 24 MAI • 18H
• PALAIS DE LA MÉDIATHÈQUE

À la fois poète, romancier et essayiste, récompensé par l’Académie Française et médaillé de la Légion d’honneur, Daniel Maximin voyage à travers l’écriture autant qu’il nous fait voyager. Venez échanger avec cet auteur aux multiples facettes et plonger avec lui dans ses univers poétiques.

Ami et héritier d’Aimé Césaire, Daniel Maximin est aujourd’hui l’un des plus ardents défenseurs de la francophonie. En 1967, étudiant à la Sorbonne, il file après les cours rejoindre des amis à la librairie Présence africaine, surnommé la « Sorbonne du tiers-monde ». Là-bas, il rencontre Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor et Léon-Gontran Damas, les fondateurs du mouvement littéraire de la négritude. L’étudiant se lie d’amitié avec ces pères de la décolonisation. Pour Daniel Maximin c’est « une véritable école de liberté individuelle » qu’offrent ces moments. Avec Césaire se construit une solide amitié. Daniel Maximin écrit déjà des poèmes en restant habité par la Guadeloupe sa terre natale.

Son premier roman, L’isolé Soleil, publié en 1981, compose sa trilogie caribéenne qui explore sur plusieurs générations l’histoire des îles de la Martinique, de la Guyane, de la Guadeloupe... Avec justesse, il nous révèle la réalité de ces visages métissés, produit de la colonisation. Si l’Histoire est très présente, où l’auteur fait dialoguer le passé avec le présent, la nature y est traitée comme un personnage principal. « J’ai voulu faire parler la Nature, qui pour moi n’est pas un décor, mais un personnage à part entière.», confie le poète.

À travers ses poèmes dans son recueil L’invention des désirades (2000), l’auteur chante les cultures et capture des instants de vie dans les Caraïbes.Amoureux de ces îles, il nourrit ses mots de la musique, de l’exotisme et de l’harmonie qui règnent dans ces lieux lointains qu’il rapproche de nous, en rendant hommage aux racines africaines. Ses mots presque vivants nous embarquent vers ces paysages qui nous invitent à l’émerveillement et à la fraternité. Et quand on lui pose la question de savoir comment naît un poème, Daniel Maximin répond : « c’est le poème qui vient au poète, et non l’inverse ».

 

Pour un public adolescent et adulte — ENTRÉE LIBRE

Détails des prochaines sessions

Aucune prochaine date